Switch to full style
Répondre

MAC ADLER 5-27 et 5-8

Ven 9 Aoû 2019 12:33

MESSAGE A L'ATTENTION DE L'ADMIN DU SITE : bonjour, j'ai passé beaucoup de temps pour trouver les infos pour cette machine, et je pensais que ce serait sympa de les rassembler ici. Si ce n'est pas ok, merci de me le dire, je supprimerai mon post ;)

Image

mac à canon, des années 40, pour la cordonnerie et les gros travaux. Il y a 2 versions apparemment très proches : la 5-8 type H et la 5-27.

Il y a 4 vidéos sur youtube, très courtes, qui permettent de la voir en action, efficacité garantie !
Indications trouvées : aiguilles S - spitze D - starke 180. C'est de l'allemand, pas sure de traduire correctement dans le contexte.

Selon mes recherches internet, il est très difficile de trouver des pièces. Il y a quelques équivalences avec la class 105 d'Adler, ou la Singer class 45k ou la GA5-1, le clone des 2 MAC précédentes. Il existe un tableau des correspondances des n° de référence des pièces obtenu de haute lutte par un Norvégien dans le forum, ici. C'est en anglais avec option google dans la page pour une traduction assez bonne.

https://groups.google.com/d/topic/sew24/3lnLnv7h3Dk/discussion

Des utilisateurs de l'autre bout du monde cherchaient désespérément le manuel, introuvable apparemment, y compris sur un site récent d'Adler (en anglais et allemand) qui met en ligne ceux des MAC anciennes. La série 5 brille par son absence !

adler - manuels de MAC anciennes

voilà le peu que j'ai trouvé, si erreurs ou complément d'info, merci de le signaler !

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Sam 10 Aoû 2019 10:26

Bonjour Sylvie,

Ton post a toute sa place ici. J'espère qu'il pourra être complété par d'autres. Je vais contacter un ami spécialisé dans les machines à coudre et qui pourra peut-être apporter des éléments.

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Lun 26 Aoû 2019 16:08

Bonjour,

Collectionneurs et mécanos, nous avons eu l’occasion d’acheter et de restaurer mécaniquement une ADLER 5-8 type H utilisée par un artisan fabricant de cartables entre les années 30 et 70. Restée 40 ans inutilisée, la machine n’était plus fonctionnelle.
Nous avons également restauré une ADLER 4-1 pour un artisan fabriquant des sacoches motos et des étuis de fusils en cuir épais, cousus avec de la tresse poissée de 1,5mm.

Très fortement inspirées mécaniquement des SINGER 45, les ADLER classe 4 (piqueuses plates ADLER classe 5 (piqueuse à bras) sont des machines moyennes à crochet « navette baril » destinées à la fabrication d’articles en cuir, la sellerie, le travail de matelassage et d’orthopédie, dans des ateliers de maroquinerie, des ateliers de chaussures, des ateliers de chemins de fer etc.

Pour répondre aux besoins spécifiques, ADLER a décliné la classe 4 en 5 sous-classes et la classe 5 en 10 sous-classes.

Sur demande et moyennant supplément de prix, ADLER proposait 4 options originales :
- Pied accompagnateur : tout en pressant l’ouvrage sur la griffe, le pied suivait son déplacement pour éviter la cambrure ou le fronçage de l’ouvrage ou encore éliminer le frottement de l’ouvrage sous le pied presseur susceptible de réduire la longueur de point.
- Réducteur de vitesse par train d’engrenage pour piqûre d’articles particulièrement durs.
- Pour la Classe 5 uniquement, système d’entraînement supérieur par contre-pied entraînant. Pas de griffe mais ce contre-pied entraînant l’ouvrage en crochetant exactement le trou d’aiguille. Piquage sans marquage et en bord pour les soufflets de serviettes ou les poignées de valises rembourrées (couture du genre « petit point »).
- Enfin, l’option « H » (« hand » signifiant « main » en allemand), un dispositif permettant d’obtenir des coutures d’aspect très similaire à la couture sellier main.

Attention : les sous-classes 5-36 et 5-39 ne comportent pas d’entraînement et ne permettent donc pas de coudre. Telle la SINGER 133K13, ces 2 sous-classes sont des machines de réparation, reprisage et rapiéçage de bâches, sacs etc.

A l’exception des sous-classes 4-1, 4-23a (spéciale bordage de tapis), 5-25 (ballons de cuir et soufflets wagons et embarcations en toiles étanches enduite caoutchouc) et la 5-25 Mo (spéciale mocassins) les ADLER classes 4 et 5 disposent de la marche arrière.

Si ces classes 4 et 5 sont des machines « moyennes », la classe « lourde » existait uniquement en version plate, l’ADLER classe 20 : 47 cm de passage sous bras, grand crochet, canette grosse capacité. Poids de la tête uniquement : 85kg…

Au début des années 50, aux classes 4 et 5 succèdent les classes 104 et 105 introduisant dans certaines sous-classes un vrai double entraînement puissant par griffe et pied actif ou bien griffe et aiguille.
L’avatar « triple entraînement » (brevet SINGER années 50) apparaîtra à la fin des années 70 avec les modèles ADLER 204 et la mythique ADLER 205-373 / 205-370.

Pour information, ADLER KOCHS et DURKOPP fusionneront en 1990. Une machine estampillée ADLER KOCHS est donc forcément antérieure.

Notre avis sur l’ADLER 5-8 « h » et l’ADLER 4-1.

Nous avons restauré intégralement ces 2 machines. Malgré des dizaines d’années d’activité soutenue entre des mains assez soigneuses, les machines sont très peu usées.
La restauration consiste en un démontage intégral en vue de dégommer chaque pièce, la contrôler, la rectifier (remise à la côte) et la remonter avec réglage. Augmentation du passage sous pied et de l’épaisseur à coudre.

Note : d’origine, pas de système de libération de la tension du fil avec relevage du pied.

Le canon est un mécanisme compact donc plus sujet à l’usure (le point sensible est toujours le mécanisme de commande excentrique de la griffe qui concentre les saletés et qu’on oublie facilement de huiler) quelle qu’en soit la marque. Sur cette 5-8, usure légère de la cage, sans incidence sur la régularité du point. Sciage par le fil de tous les guide-fils et passages de fil etc.
La 104, version plate, est encore plus robuste. Aucune usure apparente.

La 5-8 ne peut pas être équipée d’un pied-roulette (si pratique pour les piqûres en courbe) car elle est équipée du système de pied accompagnateur passif. Cet intéressant système permet de presser fortement et par conséquent de bien entraîner sans toutefois freiner l’ouvrage ni le marquer.
Ce dispositif est blocable en pied ordinaire. Système un peu bruyant (claquements) mais pas sans charme.

La 4-1 possède une barre de pied presseur classique et peut être équipée d’un pied roulette. Mécanique très semblable à la SINGER 45.

Une fois restaurées, ces 2 machines piquent parfaitement, leurs points sont de très haut niveau esthétique et en termes de solidité.
Couture possible avec aiguilles système 328 de 140 à 300, fil de 30/3 à 5/3. Le point « sellier main » de la 5-8 « h » est splendide.
Nous avons réglé la 4-1 pour piquer avec de la tresse poissée (très collante) de 1,5mm inutilisable sur les « triples entraînements » 205-370 ou JUKI TSC 441. Très solide couture esthétiquement parfaite mais à réaliser à vitesse réduite (150 pt/mn max).
Sur les 2 machines, nous avons augmenté la hauteur de passage sous pied et augmenté un peu l’épaisseur à coudre (17 mm) permettant de réaliser de généreuses poignées de cartable par exemple.

Nous avons vendu la 5-8 restaurée robe d’origine avec un jeu complet de pieds sellerie et accessoires d’origine au prix de 1200€. Châssis à pédale (souhait de l’acheteur), moteur à embrayage livré à part.
Quant à elle, la restauration/préparation de la 4-1 avec démontage complet et mise au point pour tresse poissée a été facturée 600€.

Ces machines sont d’excellents choix réalistes qui, parfaitement réglées, sont bien adaptées pour l’amateur mais aussi pour l’artisan car ce sont des machines de production relativement performantes (dans sa brochure, ADLER annonçait une cadence possible de 200 cartables/8h avec la 5-5 !).
Les crochets sont toujours disponibles à prix modique. Les pièces mécaniques internes ne sont plus disponibles. Donc en cas de besoin, réparation ou refabrication.

Avant achat, la machine doit être inspectée avec attention sur les points suivants :

Essai de couture ;
Jeu de la griffe à contrôler au doigt (gauche/droite et avant/arrière) surtout pour les modèles canon. En cas de jeu, irrégularité du point, point raccourci. Remise en état des pièces uniquement plusieurs centaines d’€.
Coursives du crochet (anneaux ouverts en acier) : en cas d’usure importante, pas de prise de boucle, le fil supérieur se coince…
Contrôler tout le chemin de fil et rechercher les zones de sciage par le fil pour les éliminer. Attention au trou du doigt releveur.

Pour le coup d’œil, voici une vidéo de notre Adler 5-8H montrant bien le pied accompagnateur et la qualité du point :
https://www.youtube.com/watch?v=VGftVCSkep8

Photos suivent, notamment comparaison des piqûres entre l’Adler 5-8H, la Dürkopp-Adler 205-6 (simple entraînement), la Dürkopp-Adler 205-370 et la Juki TSC-441.

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Mar 27 Aoû 2019 00:45

un grand merci pour ces explications et commentaires !!! Un sacré bel hommage à ces machines incroyables, comme l'Adler 20 :o . Merci de ton partage d'expérience ! :cheers:

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Jeu 29 Aoû 2019 21:01

Bonsoir

Auriez vous des pièces de SD 28 : je suis à la recherche d'un boitier porte canette d'origine ou adaptable.

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Lun 9 Sep 2019 10:43

Youpi, on a réussi à incorporer des images :cheers:

Image

Sur la tête en métal poli, le dispositif impressionnant commandant le pied accompagnateur. La petite molette devant sert à ajuster la levée du pied au-dessus de l’ouvrage lors de son retour vers l’avant.
L’accompagnement du pied peut être désactivé.
Au-dessus de la machine, le petit bocal à poix ou cire indique qu’il s’agit d’une machine destinée à la grosse couture.

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Lun 9 Sep 2019 10:47

Image

Image
Détail du crochet et du pied accompagnant . Le crochet se trouve sans problèmes en pièce détachée.
Le pied accompagnant dispense de la roulette pour éviter l’effet de freinage de la matière à coudre tout en bénéficiant d’une pression forte et sans trop marquer le cuir. Et c’est tant mieux car l’installation d’une roulette n’est pas possible avec ce dispositif.

Image
Allant avec la machine, un jeu complet de pieds et accessoires d’origine pour la fabrication de cartables, valises et mallettes (les médaillons, les poches plaquées avec ou sans soufflet, les sangles et les poignées).
Une plaque à aiguille « ras de bord ».
Et aussi une très précieuse griffe supplémentaire neuve. Bien que toujours réparable, cette pièce ne se trouve plus et comme sur toutes les machines « canon », c’est une pièce susceptible de casser notamment en cas de travail avec forte pression sur le pied. Mais pas de panique… celle qui est montée sur la machine est d’origine, 35 ans de service artisanal continu et toutes ses dents !

Image
La perspective exagère un peu la différence de gabarit mais comparée à une Pfaff 335, l’Adler 5-8 affiche un gabarit imposant. Le poids est pratiquement double.
Dotée de la marche arrière, on remarque l’arc de contrôle de longueur de point avec 2 taquets réglables pour limiter la longueur de point en marche avant et en marche arrière.
Ici, à la demande de son nouveau propriétaire, machine montée avec son pédalier d'origine.

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Lun 9 Sep 2019 11:13

Pour réaliser un peu ce qu'est une piqueuse lourde (pourtant qualifiée de "moyenne" chez Adler), voici la différence entre le système d'aiguille d'une Adler 5-8 et celui de piqueuses plus courante comme la Pfaff classe 145C ou la Dürkopp-Adler 267-373.

Image
L’image montre 3 systèmes d’aiguille.

A gauche, le système 134-35 dans la taille 140. C’est la plus grosse aiguille utilisable en standard sur les puissantes triple entraînement Pfaff 145 / 545 / 1245 ou 1445 de type C ou les Dûrkopp-Adler 267-373 et machines dérivées.

Ensuite, le système 328 en taille 200 (au centre gauche) ayant servi aux comparatifs de points et centre droit le même système 328 mais en taille 300 donc 3 mm de diamètre, à comparer avec les 2,1mm d’un clou à parquet ou les 2,7mm d’un bon clou… Machines concernées : grosses piqueuses type Singer 45K, 132K et 133K, Adler 4 et 5 puis Adler 104 et 105 et Adler 205-6, 205-8 et 205-25 uniquement (simple entraînement).

A droite, le système 794H encore plus longue sans quoi le passage sous pied presseur ne pourrait pas dépasser 18 mm. Machines concernées : piqueuses extra-lourdes Adler 20, Adler 205-374, Adler 266, D-A 205-370, Juki TSC-441 etc.

Il est évident que les grosses piqueuses ne sont pas dimensionnées pour coudre de la petite maroquinerie et assembler des peaux trop fines ou trop souples : la taille minimale vraiment utilisable dans les systèmes 328 et 794 est 140. La taille 120 existe mais nous ne conseillons pas car grande longueur de l’aiguille + petit diamètre = flambement / casse.


Comparaison de lignes de couture avec du fil TENAX 10/3, en partant du haut :

Image

tout en haut, ligne 1 - Singer 45A93 (=Adler 205-6) aiguille 328 LR (tranchante pour cuir et plastique avec biais à droite) #200,
Ligne 2 - même machine mais aiguille328 R (pointe ronde pour la toile) #200,
Ligne 3 - Adler 5-8 H aiguille 328 LR biais à droite, #200
Ligne 4 – Adler 5-8 H aiguille 328 R (pointe ronde sans biais) #200
Ligne 5 – Dürkopp-Adler 205-370 aiguille 794H LR (biais à droite) #200

On note que sur les coutures de l’Adler 5-8 H, à taille égale d’aiguille, surtout sur la ligne 4, les trous sont « remplis » et n’apparaissent que très peu, comme si une aiguille fine avait été employée. Avec en plus sa légère inclinaison, le point paraît plus « naturel » que mécanique.

Image
La sellerie cuir s’est largement démocratisée notamment par l’industrie automobile et l’industrie du canapé cuir. Elle a imposé au fil des dernières années comme modèle du genre et gage de qualité un type de piqûre dite « sellier » qui exagère le « biais » du point et finit par ne plus ressembler à une couture sellier « main ». Les coups et les douleurs comme disait Coluche…

Image
Tests de longueurs de point pour la réalisation d'une poignée 15mm d'épaisseur.
Fil 10/3 avec aiguille 328 R taille #200

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Lun 9 Sep 2019 11:36

bonjour et merci pour ce partage très intéressant !!!!
je serais curieux de connaitre le rôle exacte de l'accompagnateur de pied ????
par ailleurs je viens de me voir offrir une MAC black Phenix , sauriez vous de quel façon je doit m'y prendre pour tenter de connaitre sa date/lieux de fabrication !!?? elle est entière dans son jus mais complète et je possède aussi sa notice !!!
je dois la nettoyer avant l'utilisation et on m'a récemment dit de le faire avec du pétrole pour les poêles à chauffage !!??? alors que je m'apprêtais à le faire avec du gasoil , quel est le mieux selon vous ???
en espèrent une réponse de votre part , j'en profite et je réitère la question de mon pote Richelieu à savoir si vous auriez des pièce de SD28 ?
merci pour les précisions que vous nous apportez sur ces belles mécanique !!!!
Phil

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Lun 9 Sep 2019 11:40

Image
Cette machine nous a été confiée non fonctionnelle. Elle était donc utilisée par son propriétaire comme "troueuse" avant couture main d'articles "western".
Nous l'avons restaurée mécaniquement et réglée pour pouvoir coudre avec de la tresse poissée (très adhérente) de 1,2mm.
Nous n'avons pas "commis" la peinture... :cache:

Image
Test final de piqûre avec aiguille #250 + tresse poissée de 1,2mm, assemblage de cuir tannage végétal, 2 x 5mm d'épaisseur.
Les trous et les 3 points du bas ont été faits avec une aiguille #280, tresse 1,5mm : couple trop gros pour cet assemblage.



Image
En haut à gauche couture avec la même tresse sur cuir un peu plus souple.
La peau ne comporte pas de marquage malgré la forte pression du pied presseur en simple entraînement.

A droite points réalisés avec une triple entraînement Global WF905 (idem Juki TSC-441), fil Tenax 10/3 aiguille #200.
Le pied textile strié monté dessus a marqué légèrement la peau. Utiliser des pieds lisses pour le cuir.

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Lun 9 Sep 2019 11:47

filcordo a écrit:bonjour et merci pour ce partage très intéressant !!!!
je serais curieux de connaitre le rôle exacte de l'accompagnateur de pied ????
par ailleurs je viens de me voir offrir une MAC black Phenix , sauriez vous de quel façon je doit m'y prendre pour tenter de connaitre sa date/lieux de fabrication !!?? elle est entière dans son jus mais complète et je possède aussi sa notice !!!
je dois la nettoyer avant l'utilisation et on m'a récemment dit de le faire avec du pétrole pour les poêles à chauffage !!??? alors que je m'apprêtais à le faire avec du gasoil , quel est le mieux selon vous ???
en espèrent une réponse de votre part , j'en profite et je réitère la question de mon pote Richelieu à savoir si vous auriez des pièce de SD28 ?
merci pour les précisions que vous nous apportez sur ces belles mécanique !!!!
Phil


Bonjour filcordo,
Pour mieux comprendre le pied accompagnateur, voici un lien vidéo de notre 5-8H :
Regarder sur youtube.com

Le pied presse l'ouvrage (naturellement) en le suivant par frottement. C'est donc l'ouvrage qui entraîne le pied vers l'arrière (et non pas le contraire) et à un moment, sous l'effet d'un poussoir à came, le pied est soulevé et un ressort le ramène vers l'avant...

Pour le reste, nous te répondons en message privé un peu plus tard ;)

Re: MAC ADLER 5-27 et 5-8

Lun 9 Sep 2019 12:22

merci beaucoup !!! je reste assez impressionné par vos interventions , ou vos connaissances en matière de mac me font dire que même si on croit connaitre nos machines , bien des détails de grande importance nous passent sous le nez sans que nous en ayons conscience !!!!!
Phil
Répondre